PDFImprimer

Antoine Ciosi feed

antoine-ciosi - light

 

Antoine Ciosi

 

Antoine Ciosi : biographie et parcours d'un géant de la chanson corse.

Naître dans l'entre-deux guerres en Castagniccia, à Sorbu Ocagnanu, place du théâtre, a influencé le destin d'Antoine Ciosi. Il a tôt entendu devant la maison paternelle les troubadours,les baladins ,les montreurs d'ours. Passion du chant enracinée au plus profond à travers la résonance de la paghjella à la fois âpre et veloutée, des cantilènes répétitives et sirupeuses, passion de la voix qui magnifie le plus humble du quotidien, telle est l'empreinte reçue d'une région à la farouche singularité.


Passion du chant, passion constante, passion unique, telle est la marque donnée à sa vie tout entière par Antoine Ciosi dans une carrière artistique commencée il y a cinquante ans, avec le premier festival de la chanson corse et qui inaugure le succès liminaire "Paese spentu".Succès qui ira s'amplifiant jusqu'aux derniers CD A Voce Piena en 2008.Passion de l'exigence, passion de la qualité, passion de la musique, telle est la conduite d'Antoine Ciosi dans la création de ses spectacles en Corse comme ailleurs, de Mogador à l'Olympia ou à Chaillot. De ses rencontres inoubliables avec de grands artistes comme Charles Aznavour et Jacques Brel, il a su tirer le meilleur parti pour l'accomplissement de son art.
Passion des siens, passion de sa terre, passion du monde, telle est la motivation fertile d'Antoine Ciosi qui aime à rappeler que sa grande chance fut de naître en Corse, dans une société de misère, au milieu de villageois: "Ces racines ont donné un sens à ma vie". Ce patrimoine culturel reçu en héritage, riche de tant de siècles d'une histoire tumultueuse, est pour lui une source profonde et inépuisable qui donne à la mémoire une fécondité porteuse de vie et qui se multiplie par le partage. Le sens de sa vie était là aussi dans le berceau : assumer la tradition et la transmettre en créant. C'est grâce à ce fil invisible que le chanteur, poète du rêve de l'enfance, n'a jamais dévié de sa route. Sans jamais se renier, pas à pas, il a fait retentir, avec force de la conviction et l'ardeur du talent, la poésie vraie de l'harmonie humaine.
Et pourtant, que d'embûches à éviter ! Que de déconvenues à surmonter ! Que d'indifférent à secouer ! Mais rien, jamais rien, n'a détourné Antoine Ciosi de la voie qu'il s'était choisie et dont il pressentait la difficulté. Il faut se souvenir que dans les années 60,la folklorisation de la Corse semblait irréversible. C'était l'époque du mépris, de la roucoulade langoureuse. L'authenticité, pour survivre, avait du se masquer sous les oripeaux du passéisme le plus vulgaire, se parant au mieux du voile de la nostalgie.
Si les frères Vincenti furent les paroliers fidèles, d'autres noms se sont inscrits au palmarès, parmi lesquels figurent en bonne place : Marfisi, Ambrosi, Franchi, Fusina, Orsini, Cuiconi, ou encore R.Grimaldi avec "u mo piazzile" si touchant. Pour Antoine Ciosi, toute nostalgie débouche sur l'espoir, s'inscrivant ainsi dans l'histoire de la Corse dont il avait voulu magnifier les figures mythiques : Sambucucciu, Sampieru, Paoli, mais aussi, bien sur, Circinellu, le curé de Guagno, fidèle jusqu'à la mort à la parole donnée.

Comme tout poète, à l'instar de ce qu'un dit Baudelaire dans son Art romantique, Antoine Ciosi s'insurge face à l'injustice. La souffrance l'a éprouvé. Il a connu la galère des débuts ingrats, avant que l'éclaircie advienne. Aussi, "I canti di a libertà" représentent-ils pour lui l'expression d'une maturité sereine. Ils restituent l'histoire authentique, celle de la dignité que nous ont gagnée les héros inconnus, les obscurs, dont le sang versé pour la liberté des hommes est une source que nul événement ne peut tarir, celle de la dignité de cette Corse qui n'a livré à la barbarie des camps de la mort aucun juif enfant ou adulte.
Non, tant que des voix comme celle d'Antoine Ciosi retentiront pour profiler l'avenir sur la terre de l'Histoire, aucun crépuscule ne viendra voiler la lumière à laquelle tout homme aspire légitimement en ce monde. A la sortie de son dernier album, Antoine Ciosi déclarait: "Je ne suis qu'un troubadour qui chante l'amour. Celui d'une femme, d'une terre, d'une culture". Voilà le don le plus merveilleux que nous fait le poète en nous apportant en toute simplicité un peu de paix et de bonheur. Cet amour qui l'habite, il nous en fait cadeau. Le poète nous répète de sa voix captivante, sans se lasser : l'amour a lieu d'être. Pour cela, il faut que continue de courir en nous la voix de l'enfance bercée par le bruissement du feuillage sous la pluie, la plainte du vent au long des soirées d'hiver, l'éclatante profusion de la nature au printemps, la douceur aimante d'une caresse maternelle.
Écouter la voix d'Antoine Ciosi avec son émotion incomparable, sa passion inaltérable, son amour éperdu. Laissez-là résonner avec ses multiples échos et sa puissance d'évocation d'un monde animé d'une vie si intense et pleine d'humanité. Lorsque les maisons s'éveillent, les fenêtres et les portes s'ouvrent. Le soleil se lève en inondant de ses rayons la cime des montagnes. C'est la vie qui se poursuit avec sa trame inusable. Et, sur la place du théâtre, le troubadour s'enhardit à chanter l'amour, par delà le malheur, avec effusion, jusqu'à effleurer l'orée du bonheur.

 

 



Trié par:

ANTOINE CIOSI - A Voce Piena

€15.00
Note moyenne des clients:
0 stars  Total des votes: 0

ANTOINE CIOSI - Una Mamma

€19.50
Note moyenne des clients:
0 stars  Total des votes: 0


COMPILATION - Corsica, Canti Canzone e Musica di Corsica

€9.50
Note moyenne des clients:
0 stars  Total des votes: 0

PROMOTION ANTOINE CIOSI : A Voce Piena & Una Mamma

€34.90
Note moyenne des clients:
0 stars  Total des votes: 0



  • «« Start
  • « Préc
  • 1
  • Prochain »
  • Fin »»
Résultats 1 - 4 de 4