Actualités

MANDULINATA

PDFImprimerEnvoyer

SORTIE NATIONALE LE 21 AOUT

POCHETTE MANDULINATA

On pourrait sur chacun des dix-neuf titres qui constituent ce nouvel opus d’Ange Lanzalavi dire ce que l’on a déjà pensé des précédents, louer au premier chef sa musicalité, puis sa virtuosité, la subtilité de son toucher, le choix délicat des œuvres sans oublier sa capacité à s’entourer d’excellents musiciens. 

C’est d’ailleurs sur ce dernier point que le présent enregistrement apporte le meilleur de la nouveauté, car à une solide équipe des nuits cortenaises il a ajouté le grain et le goût du violoncelle et l’élégance de la guitare classique.

On retrouve, dans le choix des pièces, le même éclectisme qui a toujours guidé ses orientations musicales - d’Anton Karas à Jo Privat ou de Georges Bizet à Turlough O’Carolan - pour n’en citer que quelques-uns. Mais c’est sur les cinq titres dont il est le compositeur qu’il faut tout particulièrement se pencher pour découvrir un peu plus la face secrète du talent d’Ange.

Le duo de mandolines de la Valse corse (1) passe d’un parallélisme tout vivaldien à une alternance des phrases qui n’est pas sans rappeler l’art du chjama e rispondi.

L’original trio que forment pour la Rumanza nustrale (2) le cello, la guitare et la mandoline pour une sorte de tango dont la tonalité est donnée par une romantique introduction, suit et poursuit une véritable illustration de l’art du plectre dans les notes tenues par le tremolo.

La mélodie veloutée d’Angela (7) nous transporte par son rythme sud-américain auquel la présence caractéristique d’un quatro n’est pas étrangère.

On retrouve toute la nostalgie du valzer dans l’Amicu luntanu (8) exécuté de mains de maîtres par le trio cello/guitare/mandoline qui permet à cette dernière de mettre en lumière les aigus diamantés dans lesquels Ange excelle.

On s’attend à voir se mouvoir, en un délicat ballet, des marionnettes enfantines sur cette Musighella (12) découpée en séquences comme un scénario.

Enfin, Ange le sage fait en l’honneur de sa guitariste Sandrina (14) un Caprice, son premier, dans lequel il alterne des trilles sur deux notes avec des notes piquées qui confirment ce que l’on savait déjà, qu’il est un as du médiator !

Toni Casalonga

 

ISOKHRONOS

PDFImprimerEnvoyer

iso

ISOKHRONOS d'Antonello Salis & Jérôme Casalonga

Capté en direct dans l'Auditorium de Pigna en Corse (2018), un album duo où se croisent les paysages musicaux d'Antonello Salis, pianiste accordéoniste sarde et Jérôme Casalonga, chanteur, instrumentiste et compositeur corse, dans un répertoire entre improvisations créatives, morceaux de leur composition et réinterprétation de chants traditionnels corses. La métaphore d'une invention sans cesse renouvelée, arpentant d'un pas sûr les chemins d'une musique inconnue qui en devient alors commune et isochronique, comme si nos mémoires et nos sources faisaient partie d'une seule et même histoire, d'un seul et même temps! D'une seule et même durée et d'un seul même corps: celui d'un enfant au bord d'une île, les pieds nus sur la terre, regardant la mer rêvant du voyage.

Voix, clarinette, saxophone: Jérôme Casalonga

Accordéon, piano, percussions: Antonello Salis

Voir dans la boutique

   

ZAMBALLARANA Orchestravagante

PDFImprimerEnvoyer

1-img 9946-format-web

ZAMBALLARANA  Orchestravagante

Trois concerts exceptionnels à ne pas manquer !

26 juillet 2018, Auditorium de Pigna, 21h30
http://www.centreculturelvoce.org

27 juillet 2018, Festival I Statinali di Villanova, 22h
https://www.facebook.com/events/253164738750823/

29 juillet 2018, Parc de Saleccia, 21h30
https://www.facebook.com/events/222603131727272/

   

Sortie Madricale, Sempre Fidi

PDFImprimerEnvoyer

couv madricale web

«Voilà de longues années que l’on attendait cet évènement. Mais la patience, vertu essentielle, nous aura donné raison. Le nouvel album de Madricale est à la hauteur de nos espérances et fidèle à l’amour que l’on connaît d’Iviu Pasquali pour sa terre, pour sa langue et pour son peuple.

 

Ce nouvel album, au sein duquel le groupe alterne les chants profanes et sacrés, traduit les 25 années de présence, de militantisme culturel, de transmission auprès des jeunes générations. Aucun des chanteurs n’est professionnel de la musique, mais tous chantent depuis leur plus tendre enfance...»

C’est au cœur de la Castagniccia, haut lieu «di u cantu in paghjella» qu’est né le groupe Madricale

et c’est dans cette région somptueuse et typique qu’il a choisi d’enregistrer ce véritable joyaux de la polyphonie corse !

Une œuvre qui perpétue la magnificience et l’invention de ce chant populaire.

 

 

   

VENTE DE PARTITIONS

PDFImprimerEnvoyer

La partition intégrale de

"Messa di Sant'Amanza"

composée par Jérôme Casalonga

1re couv web

Prix : 15,00 €
à commander sur notre site rubrique : partitions et livres
   

Una Mamma

PDFImprimerEnvoyer

Prix du livre corse 2012

Livre-disque

« Una Mamma » est le plus bel hommage qu’un fils pouvait offrir.

Une mère et une terre, racontées avec la langue du cœur.
In lingua corsa


« Una Mamma » est une oeuvre unique, une histoire personnelle écrite par Antone Ciosi, qui nous livre ici un témoignage inédit et plein d’humilité.
Cette œuvre se conjugue à la fois au passé, au présent et au futur. Elle joue des temporalités aussi bien dans le fond que dans la forme. Car il s’agit bien de mémoire, de transmission, de souvenirs, de souffles d’éternité. La musique et le chant, bien entendu, viennent ponctuer le récit, virgules, respirations légères
porteuses de sens. Et en parfaite harmonie, le toucher de guitare de Ghjilormu Ciosi. Cette histoire s’écoute, se lit et se vit.
Ce livre-disque est un objet de partage, un témoinage émouvant, à découvrir absolument.

Récit en langue corse

 

   

Page 1 sur 2

<< Début < Précédent 1 2 Suivant > Fin >>